Grégory Chevalier

S’abandonner dans la danse

Toucher et être touché, explorer la mobilité dans la stabilité, soutenir les tissus mous, solliciter les tissus durs, se ramifier et s’individualiser. Se rencontrer. Déstabiliser et se mobiliser, inviter l’imprévisible, couler, fondre, structurer et rebondir.

Le sol sera notre premier partenaire, la source inépuisable de notre exploration, c’est du sol que va naître le mouvement et c’est le sol qui soutiendra notre recherche. Notre squelette canalisera le mouvement puis se laissera emporté par l’élasticité des tissus conjonctifs. Nous mobiliserons l’imprévisible de telle sorte que la dépose de la chute et l’élan du rebond s’imprègnent de créativité et éveillent la danse.

greg.

 

Grégory Chevalier

J’ai commencé mes études de danse contemporaine en 2003 à Budapest, découvert à mon grand bonheur le Contact Impro en 2007 puis diplômé dans l’Institut de Danse Holistique et de Pédagogie du Mouvement à Vienne en 2010. J’enseigne le contact, la composition instantanée et organise des underscores, jams et soirées performances. Parmi ceux qui influencent ma recherche et auprès desquels j’ai pu apprendre je citerai particulièrement Julyen Hamilton, Bonnie Bainbridge Cohen, Nancy Starks Smith, Daniel Lepkoff et Karczag Éva. Je suis actuellement assistant dans une formation de BMC, acteur et danseur dans Living Picture Theatre, dans une compagnie de Butoh et je créé mes propres performances. Je suis membre de l’équipe organisatrice du festival de contact de Hongrie qui aura lieu en Juin 2018 où vous êtes tous les bienvenus !

 

 

Publicités