Stage « Désorientation et Espace Arrière » 23 et 24 février

Bruno&OphélieCadreWeb
La familiarité de la position verticale a conditionné nos réflexes et notre perception du monde depuis l’enfance. Cette proposition a pour objet de nous en décaler pour (re)découvrir notre environnement et chercher d’autres repères quand la danse nous éloigne de cette verticalité. 

Nous explorerons comment nous pouvons jouer avec le regard et comment il peut nous renseigner sur notre environnement dans des positions inhabituelles. Différents jeux nous permettront de développer notre confiance à aller dans des espaces où nos appuis usuels (regard, genoux, …) ne sont pas disponibles. Et bien sûr nous danserons, pour profiter de ces ouvertures et expérimenter un autre rapport à l’espace et à notre environnement.

Ce stage aura lieu à Rennes, à la MJC du Grand Cordel.

Il est ouvert à toutes et tous, à partir de 16 ans, sans pré-requis avec un maximum de 18 personnes.

Il sera suivi selon la coutume locale par une jam, à prix libre, ouverte à tous z-et toutes et enfin par une auberge espagnole !

Samedi 12 janvier : 11h00 – 17h00

Dimanche 13 janvier : 10h30 – 14h30

Prix libre et conscient ! (si vous êtes intéressé·e, nous vous enverrons des informations complémentaires. Carte sortir acceptée)

 

Inscription : attention ça change de l’habitude, en raison de l’absence d’Alice ! Envoyez un mail à bruno.labouret@laposte.net pour vérifier s’il reste des places, puis un chèque d’acompte (montant libre !) à l’ordre d’Envol à : Bruno Labouret – Le Plessis – 35770 Vern/Seiche.

 

Bruno Labouret est artiste pluridisciplinaire depuis plus d’une vingtaine d’années. Jongleur et manipulateur d’objet, musicien, comédien, danseur, son parcours autodidacte s’est nourri de nombreuses rencontres qui lui ont permis de développer une approche globale des mécanismes d’apprentissage. Son goût de la pédagogie s’exprime dans les cours et stages qu’il a toujours donnés dans ses différents champs d’activité. La passion du contact-impro lui est née en 2011 lors d’un stage avec Ray Chung. Depuis, il poursuit assidûment sa formation avec notamment Nancy Stark Smith, Stéphanie Auberville, Charlie Morissey, Adrian Russi, Claire Filmon, David Zambrano, Keith Hennessy, Karen Nelson, Franck Beaubois et Patricia Kuypers, et bien d’autres. Plus qu’une forme de mouvement, le contact-impro est pour lui un moyen privilégié de questionner tant le rapport à l’autre que le corps et ses limites et plus largement de remettre en cause ses habitudes.

 

Publicités